Home > Dossier  
 
 
     
 
 

Les compagnies aériennes renoncent aux plateformes tierces pour le placement des passagers
 

 

Les services de sélection avancée des sièges et d'enregistrement en ligne via des parties tierces devraient être abandonnés par les compagnies aériennes chinoises. Ces dernières souhaitent en effet réguler davantage leurs services et freiner l'érosion de leurs recettes.

Plusieurs compagnies aériennes ainsi que certains fournisseurs de données aériennes comme VariFlight et la société d'État Umetrip ont d'ores et déjà renoncé à offrir de tels services pour les vols de la China Southern Airlines.

Air China, China Southern et Hainan Airlines ont publié des communiqués en ligne pour préciser les détails de leurs plans. Air China a annoncé dans un communiqué qu'elle regardait de près les plateformes tierces et qu'elle se réservait le droit d'aller devant la justice si jamais elle découvrait qu'un service non autorisé était fourni.

Hainan Airlines a annoncé que les plateformes tierces qui n'ont pas obtenu l'autorisation de la compagnie présentaient un risque potentiel qui pouvait se répercuter sur la sécurité des passagers et qu'elle ne pouvait garantir les services proposés. La compagnie a déclaré que de telles plateformes pourraient bel et bien divulguer les informations personnelles des passagers.

Au cours des dernières années, l'enregistrement en ligne s'est démocratisé et le service fonctionne correctement avec certaines applications de réservation de vol, cependant les compagnies aériennes se sont montrées relativement réfractaires. Selon ces dernières, peu de services ont reçu une approbation des compagnies et elles recommandent aux passagers de vérifier les sites et applications officiels des compagnies.

Qi Qi, analyste dans le secteur aérien, affirme que certaines plateformes activent la sélection du siège et l'enregistrement en ligne grâce à des technologies avancées de récolte des données des passagers, et ce sans avoir reçu l'aval des compagnies aériennes, alors que de telles actions ont des répercussions sur les activités des compagnies.

Plus tôt cette année, l'Administration de l'aviation civile de Chine a permis aux compagnies d'ajuster le prix des billets sur un nombre supplémentaire de trajets, 306 lignes sont concernées au total, dont les vols reliant les grandes villes chinoises de premier et second rang.

Air China élabore des plans d'augmentation des prix des billets et attend l'aval des autorités. Pour la saison haute, en été et en automne, la compagnie ajustera probablement ses prix sur plus de 30 lignes.

Selon Qi, ce « grand ménage » signifie que les compagnies aériennes auront davantage la main sur les ajustements de prix et sur les billets de manière générale, notamment sur la sélection des sièges et sur d'autres surcoûts potentiels qui se répercutent en frais supplémentaires pour les passagers.

« En faisant le ménage dans les services que proposent les plateformes tierces, les compagnies aériennes vont avoir davantage la main et cela devrait contribuer à la hausse de leurs ventes directes. Si un nombre important de passagers avaient recours à ces services via les sites officiels des compagnies aériennes, il leur serait alors plus facile de proposer des produits annexes et des services surtaxés grâce au big data », explique Qi.



Source: le Quotidien du Peuple en ligne
Mis à jour le 24-5-2018

 

 
     
     
     
     
 
     
 
     
     
     
 

Office National du Tourisme de Chine
15, Rue de Berri 75008 Paris France - Tél.: 01 56 59 10 10 - Fax: 01 53 75 32 88

Copyright © 2003-2018, Tous Droits Réservés